A PROPOS DE QUE NERVIOUS  Cirque musical

           Un spectacle époustouflant. Les textes particulièrement bien choisis ont été très bien écoutés, soutenus par une musique bien dosée et foisonnante. La prestation des acrobates, d’une qualité remarquable, a recueilli l’enthousiasme des enfants. Du début jusqu’à la fin, le spectacle ne perd pas en intensité et se finit en apothéose avec la magie du grand cerceau blanc. La scie musicale, le saxo et la guitare se marient très bien avec les diverses musiques amplifiées.

                  Pierre Mestries, délégation d’Aurillac

          Il y a toujours plusieurs façons de gravir le sommet du spectacle jeune public. Avec François Dorembus, c'est par la face nord et sans oxygène!
Imaginez au préalable de la poésie haut de gamme, de la musique parfois très contemporaine, ajoutez-y deux clowns acrobates un peu trash, secouez pendant une heure devant des enfants médusés, et vous obtenez Qué Nervious! Et la magie du spectacle "très" vivant opère, y compris bien sûr avec les adultes présents. Les rires provoqués par les mésaventures des deux circassiens allègent ainsi la profondeur des textes dits et chantés, tout en ne les altérant pas. Tout est juste et avec un très grand niveau d'exigence, y compris techniquement.
Inclassable, très certainement, mais quelle bouffée d'air frais!
              Fréféric Lévêque, Délégation de Montélimar

"Les poètes, ce sont de drôles de types qui traversent la brume avec des pas d’oiseaux sous l’aile des chansons." Léo Ferré

                     On se rappelera peut-être le Dorembus Quintet qui se donnait en 2008 avec les musiciens de Pulcinella, et en particulier la personnalité de François Dorembus, redoutable dénicheur de talents, à Toulouse comme ailleurs. Ce chanteur et guitariste fait depuis quelques années son chemin dans la Ville Rose, moyennant cinq albums (dont Chambre 11 en 2006) et un travail d’écriture pour des compagnies de théâtre musical, de marionnettes et de cirque.

 hang (percussion métallique au son cristallin), pédales d’effet et batterie vocale, François Dorembus tisse sa toile entre différentes influences alliant electro, rap et ambiance "new wave", sans oublier ses racines jazz /swing et chanson française, dont sa guitare rend compte avec une habileté toute particulière. Une mosaïque d’une intelligente cohérence, au résultat intimiste, avec un sou de légèreté des plus agréables, et une voix qui n’est pas sans rappeler celle d’un certain bassiste camerounais (Richard Bona).

La scène n’est pas une barrière pour cet artiste la poésie restant avant tout partage.

"J’irai voler à mes chimères le jour où j’aurais rendu la vie à ceux qui me l’ont prêtée" – célébration de l’amitié et de l’amour, quelques piqûres politiques, bref des thèmes qui laissent une telle place aux images, à un travail poétique subtil soutenu par des compositions aux mélodies aguicheuses et poignantes. ! À découvrir absolument

(Quentin Daniel-le clou dans la planche)

                      FESTIVAL RUE BARRÉE, LOURDES 2015.
                      Article « Pol l’Info », publié le 13/09/15.

 

De la pluie, des rires, et de l’art. Rue Mouillée fait carton plein !

Ce week end s’est déroulé le Festival Rue Barrée à Lourdes. Malgrè les aléas météorologiques le Festival fût un grand succès.Tout était prévu pour maintenir un maximum de représentations quel que soit le temps. « … » L’envoutement du public devant les deux compères carrément allumés de « Remember… » voilà ce qu’a été Rue Barrée cette année. Une succession d’émotions, de talents et maintenant une foule de souvenirs.
Parce que « Pol l’Info » aime le concept sans théorie et l’originalité dont on fait preuve ces show mens de la compagnie « Tempo d’la Balle », quelques photos pour se souvenir qu’ils ont cassé la baraque ce dimanche à Lourdes !!!
Facebook vous connaissez ? Oui !!, alors on les suit !!

E.G

CHALON DANS LA RUE 2015.
Article « Le Journal de Saône et Loire », publié le 23/07/15.

 

Tempo d’la Balle, c’est d’la Balle !

Jonglage et musique sont au rendez-vous.

Récemment créée, la Compagnie Tempo d’la Balle, venue de Toulouse, nous offre « Remember… »,

un spectacle musical et déjanté. Les balles se transforment en véritables instruments de musique. Lorsque celles-ci rebondissent sur les blocs et les plaques de médium, elles provoquent du son, distinct lors des différents passages, créant ainsi de la musique.

Deux artistes sont présents sur scène, l’un étant jongleur, l’autre chanteur et musicien. La musique créée grâce aux balles se mêle parfaitement à la musique des instruments (guitare, flûte…) et à la voix du chanteur. Plus le spectacle avance et plus il devient décalé. Les Balles n’étant plus les seuls outils à être utilisés, le jongleur se servant très souvent de son propre corps comme d’un instrument pour rebondir et provoquer des sons qui deviennent de plus en plus originaux. Le public en redemande !

Julie Valot